Le trio suisse 60 Miles ne tire son nom ni d’une décennie certes faste pour le jazz, ni d’un certain trompettiste à la silhouette emblématique (entre autres). Et pourtant…

Pourtant c’est bien du jazz que nous propose 60 Miles. Entre autres. Car de nos jours, existe-t-il encore un jazz qui ne se réfère qu’à lui-même, qui ne se nourrit que de sa propre tradition ?

60 Miles a fait le choix de jouer sa propre musique, nourrie autant de Parker, Jarrett ou Cohen que de Led Zeppelin, Radiohead ou Beethoven. Une musique formée au creuset de la fameuse formule du trio, mais sans en reprendre les codes usuels. Une musique où les jeux rythmiques occupent une place prépondérante, entre fascination pour l’abstraction numérique et célébration jouissive de l’ambiguïté.

 

Après la parution de son premier disque « … Ou à raison » chez Altri Suoni en 2015, 60 Miles a joué en Suisse, en France, en Allemagne, en Chine (Beijing / Dalian / Xiamen / Changsha / Shenzhen / Guangzhou) et en Amérique du Sud (Brésil / Argentine). Actuellement le trio présente son deuxième opus : « Last Summer »

 

Mais alors… pourquoi 60 Miles ? Une affaire d’espace, mais finalement peut-être aussi de temps… Comme le disait une autre célébrité (mais sans trompette), « le monde est fixe, en équilibre dans un espace de dimension quatre. » Et la Suisse romande n’est pas bien grande.

 

Nicolas Gerber (piano & rhodes)

André Hahne (basse)

Johan Wermeille (batterie)

Ils viendront dans le cadre de présentation de leur deuxième album et de Jazzcontreband Saison

Pour en savoir plus:
http://60miles.ch

Entrée 10E

Passeport JCB 9E

Adhésion valable 12 mois 8 E

Adhésion ponctuelle 2E

Bar et petite restauration sur place